LES VINS

Dénominations du Territoire

LES SIGNES DE QUALITÉ

Le Sud Ardèche, riche de sa variété de terroirs exceptionnels, est donc le berceau de vins aussi divers que les paysages qui les abritent. Pour les distinguer, il existe des signes distinctifs encadrés par des cahiers des charges stricts qui sont la garantie, pour le consommateur, de la qualité et l’origine des vins.

L’INDICATION GÉOGRAPHIQUE PROTÉGÉE

(IGP)

Elle témoigne de l’attachement d’un vin à un territoire donné. La zone de production des raisins et d’élaboration du vin est strictement délimitée. Il s’agit d’une production non délocalisable qui revêt une importance en matière de développement économique et rural des territoires.
L’Indication Géographique Protégée a remplacé les « Vins de Pays » en 2009, actant de ce fait l’amélioration qualitative de ces vins via une reconnaissance européenne et nationale du savoir-faire des vignerons. Aujourd’hui, il existe 75 zones de production IGP réparties dans toutes les régions viticoles de France. De la culture de la vigne jusqu’au conditionnement, la production de vin suit un cahier des charges rigoureux et fait l’objet de procédures de contrôle, mises en œuvre par un organisme indépendant. Des commissions de dégustation composées de jurés professionnels procèdent à la certification des vins pour garantir cette qualité.

L’APPELLATION D’ORIGINE PROTÉGÉE

(AOP)

Elle renvoie au nom d’une région ou d’un lieu déterminé et contient un lien à un terroir (milieu géographique, facteurs naturels et humains). Le vin sous AOP est élaboré dans la zone géographique considérée, exclusivement à partir de raisins issus d’une liste de cépages définie provenant de cette même zone géographique. La qualité et les caractéristiques du vin sont fortement liées au milieu géographique dont il est issu.

Les dénominations produites en Sud Ardèche

IGP Ardèche et IGP Ardèche mention Coteaux de l’Ardèche

AOP Côtes du Vivarais

(depuis 1999)

Bidon, Gras, Larnas, Labastide de Virac, Orgnac l’Aven, Saint-Montan, Saint-Remèze, Lagorce, Vinezac – et 5 du Gard.

AOP Côtes du Rhône et Côtes du Rhône Villages

(depuis 2017)

Bourg-Saint-Andéol, Saint-Just d’Ardèche, Saint-Marcel d’Ardèche et Saint-Martin d’Ardèche.

PAYSAGES

Elle représente 90% de la production des vins du Sud Ardèche. Elle est produite sur l’ensemble du département, une mention complémentaire Coteaux de l’Ardèche peut être apposée sur la production de 150 communes du Sud de l’Ardèche. Première production IGP de la région Auvergne-Rhône-Alpes, elle représente l’identité plurielle des terroirs du sud de l’Ardèche. Le vignoble doit son dynamisme à ses vignerons qui ont eu à cœur de le restructurer, pour l’adapter aux sols et au climat local. Aujourd’hui les vins de l’IGP Ardèche sont produits par 17 caves coopératives dont une union qui fédèrent 14 caves et 58 caves particulières. Les hommes et les femmes des vins d’Ardèche sont les acteurs séculaires de cette culture de la vigne à travers le département. Leur travail a défini l’architecture paysagère des terres en culture, il a permis de développer ce territoire sauvage et préservé, tout en respectant cet environnement sudiste. Il en permet aussi la pérennité et la protection face aux agressions climatiques.

TERROIR

La richesse géologique des sols sur lesquels les vignerons d’Ardèche ont implanté la vigne fait de ce territoire un vivier vinicole. L’IGP Ardèche offre ainsi une mosaïque de vins décomplexés et de qualité. Ses limites géographiques : les Cévennes à l’ouest, le Rhône à l’est et les gorges de l’Ardèche au sud. Cette magnifique région recèle une incroyable diversité de terroirs. Ici les vignes poussent à côté des oliviers, pins, lavandes, mûriers ou châtaigniers et sont entourées des nombreuses rivières qui parcourent le territoire. Terre de ruisseaux et de rivières, ce sont près de 5 000 kilomètres de cours d’eau qui la traversent pour alimenter le fleuve Rhône.

CÉPAGES

En IGP, les cépages autorisés dans chaque vin sont plus nombreux que dans les AOP. Cette plus grande liberté offre aux vignerons la possibilité d’innover, de créer selon les caractéristiques du millésime et du terroir cultivé, des vins de cépages et des vins d’assemblage élégants, créatifs et authentiques, à l‘image du territoire ardéchois. La variété des cépages implantés dans le département permet aux vignerons de proposer une plus grande variété d’expressions et de lecture du terroir.

Les IGP Ardèche ont cette force de la diversité et de la complémentarité tout en gardant l’unité d’une démarche qualitative de passion et de séduction.

PAYSAGES

Le vignoble se situe de part et d’autres des fameuses GORGES DE L’ARDÈCHE sur le plateau des Gras, entre 100 et 200 mètres d’altitude. Entre oliviers et chênes verts, le vignoble des Côtes du Vivarais bénéficie d’un climat méditerranéen et de l’influence du Mistral pour une pleine maturité de ses raisins.

Les traces de culture de la vigne remontent ici à plus de 2 000 ans, avec la tribu gauloise des Helviens. Terres au climat méditerranéen, elles sont favorables à la culture du blé, de la vigne et de l’olivier. Les peuplades s’y installent donc volontiers. Le moyen-âge vivarois sera ensuite une nouvelle période d’épanouissement grâce au développement du réseau monastique. Les abbayes et prieurés installent dès lors la culture de la vigne et des vergers. En témoigne, à la fin du 16ème siècle, le père de l’agronomie moderne, Olivier de Serres, qui vantera les mérites des vins du Vivarais « tant précieux et délicats qu’il n’est pas besoin d’en chercher ailleurs »

TERROIR

Des sous-sols aux reliefs, le karst guide la vigne. Il installe le décor au milieu de paysages exceptionnels de falaises de calcaires. Le sol tient ici le rôle principal, tantôt taillé par des gorges vertigineuses, tantôt recouvert d’une garrigue épaisse. Il est aussi le gardien de trésors cachés. En son dessous, il abrite des for - mations géologiques typiques de l’érosion karstique : grottes et avens. Des sous-sols aux reliefs, le karst guide la vigne Il installe le décor au milieu de paysages exceptionnels de falaises de calcaires. Le sol tient ici le rôle principal, tantôt taillé par des gorges vertigineuses, tantôt recouvert d’une garrigue épaisse. Il est aussi le gardien de trésors cachés. En son dessous, il abrite des formations géologiques typiques de l’érosion karstique : grottes et avens.

CÉPAGES

Les 3 couleurs existent en AOP Côtes du Vivrais avec en cépages autorisés : rouge, Grenache et Syrah; rosé, Grenache, Syrah et Cinsault; et blanc, Clairette, Grenache blanc, Marsanne et Viognier

PAYSAGES

L’appellation Côtes du Rhône serpente le long des berges du Rhône, de Vienne à Avignon, et traverse 6 départements (Ardèche, Drôme, Gard, Loire, Rhône et Vaucluse). En Sud Ardèche, elle est produite sur 1 200 hectares. Les vignes sont implantées sur les coteaux et terrasses anciennes qui occupent la zone de confluence entre la rivière Ardèche et le Rhône.

Depuis 2017, 4 communes ardéchoises se sont vues décernée le nom de Villages Saint-Andéol : Saint-Marcel, Saint-Just, Saint-Martin d’Ardèche et Bourg Saint-Andéol. Ce cru des Côtes du Rhône produit uniquement des vins rouges.

TERROIR

Ces sols qui surplombent le Rhône sont constitués d’alluvions caillouteuses réparties en deux catégories majeures : les galets rhodaniens qui produisent des vins rouges de garde et les terres douces de loess, d’une belle couleur ocre, qui apporteront un caractère plus léger aux vins produits. Du lit du fleuve aux sommets rhodaniens, un escalier de sols variés L’appellation dispose d’une grande diversité géologique.

5 familles de sols se dégagent essentiellement en Côtes du Rhône :

  • Les sols issus de terrasses alluviales anciennes du Rhône.
  • Les sols très caillouteux issus des terrasses périalpines et les sols issus des éboulis de pente.
  • Les sols issus de roches calcaires dures.
  • Les sols issus de roches calcaires tendres : les marnes.
  • Les sols issus de sables

CÉPAGES

La réglementation de l’AOP Côtes du Rhône autorise 13 cépages, certains à titre principal (Grenache, Syrah et Mourvèdre), d’autres à titre secondaire. Le cépage Syrah est venu compléter l’encépagement seulement dans les années 60. Il se développe fortement depuis plus de 10 ans. Pour les vins blancs cépages principaux Grenache blanc, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier.

Certains vignerons du Sud Ardèche sont également engagés dans d'autres démarches encadrées ou non par un cahier des charges que vous pourrez rencontrer au fil de vos dégustations. : Vins de France, Vins Biodynamiques et Vins Naturels.

IGP Ardèche et IGP Ardèche mention Coteaux de l’Ardèche

PAYSAGES

Elle représente 90% de la production des vins du Sud Ardèche. Elle est produite sur l’ensemble du département, une mention complémentaire Coteaux de l’Ardèche peut être apposée sur la production de 150 communes du Sud de l’Ardèche. Première production IGP de la région Auvergne-Rhône-Alpes, elle représente l’identité plurielle des terroirs du sud de l’Ardèche. Le vignoble doit son dynamisme à ses vignerons qui ont eu à cœur de le restructurer, pour l’adapter aux sols et au climat local. Aujourd’hui les vins de l’IGP Ardèche sont produits par 17 caves coopératives dont une union qui fédèrent 14 caves et 58 caves particulières. Les hommes et les femmes des vins d’Ardèche sont les acteurs séculaires de cette culture de la vigne à travers le département. Leur travail a défini l’architecture paysagère des terres en culture, il a permis de développer ce territoire sauvage et préservé, tout en respectant cet environnement sudiste. Il en permet aussi la pérennité et la protection face aux agressions climatiques.

TERROIR

La richesse géologique des sols sur lesquels les vignerons d’Ardèche ont implanté la vigne fait de ce territoire un vivier vinicole. L’IGP Ardèche offre ainsi une mosaïque de vins décomplexés et de qualité. Ses limites géographiques : les Cévennes à l’ouest, le Rhône à l’est et les gorges de l’Ardèche au sud. Cette magnifique région recèle une incroyable diversité de terroirs. Ici les vignes poussent à côté des oliviers, pins, lavandes, mûriers ou châtaigniers et sont entourées des nombreuses rivières qui parcourent le territoire. Terre de ruisseaux et de rivières, ce sont près de 5000 kilomètres de cours d’eau qui la traversent pour alimenter le fleuve Rhône.

CÉPAGES

En IGP, les cépages autorisés dans chaque vin sont plus nombreux que dans les AOP. Cette plus grande liberté offre aux vignerons la possibilité d’innover, de créer selon les caractéristiques du millésime et du terroir cultivé, des vins de cépages et des vins d’assemblage élégants, créatifs et authentiques, à l‘image du territoire ardéchois. La variété des cépages implantés dans le département permet aux vignerons de proposer une plus grande variété d’expressions et de lecture du terroir.

Les IGP Ardèche ont cette force de la diversité et de la complémentarité tout en gardant l’unité d’une démarche qualitative de passion et de séduction

AOP Côtes du Vivarais

(depuis 1999)

Bidon, Gras, Larnas, Labastide de Virac, Orgnac l’Aven, Saint-Montan, Saint-Remèze, Lagorce, Vinezac – et 5 du Gard.

PAYSAGES

Le vignoble se situe de part et d’autres des fameuses GORGES DE L’ARDÈCHE sur le plateau des Gras, entre 100 et 200 mètres d’altitude. Entre oliviers et chênes verts, le vignoble des Côtes du Vivarais bénéficie d’un climat méditerranéen et de l’influence du Mistral pour une pleine maturité de ses raisins.

Les traces de culture de la vigne remontent ici à plus de 2 000 ans, avec la tribu gauloise des Helviens. Terres au climat méditerranéen, elles sont favorables à la culture du blé, de la vigne et de l’olivier. Les peuplades s’y installent donc volontiers. Le moyen-âge vivarois sera ensuite une nouvelle période d’épanouissement grâce au développement du réseau monastique. Les abbayes et prieurés installent dès lors la culture de la vigne et des vergers. En témoigne, à la fin du 16ème siècle, le père de l’agronomie moderne, Olivier de Serres, qui vantera les mérites des vins du Vivarais « tant précieux et délicats qu’il n’est pas besoin d’en chercher ailleurs »

TERROIR

Des sous-sols aux reliefs, le karst guide la vigne. Il installe le décor au milieu de paysages exceptionnels de falaises de calcaires. Le sol tient ici le rôle principal, tantôt taillé par des gorges vertigineuses, tantôt recouvert d’une garrigue épaisse. Il est aussi le gardien de trésors cachés. En son dessous, il abrite des formations géologiques typiques de l’érosion karstique : grottes et avens.

CÉPAGES

Les 3 couleurs existent en AOP Côtes du Vivrais avec en cépages autorisés : rouge, Grenache et Syrah; rosé, Grenache, Syrah et Cinsault; et blanc, Clairette, Grenache blanc, Marsanne et Viognier

AOP Côtes du Rhône et Côtes du Rhône Villages

(depuis 2017)

Bourg-Saint-Andéol, Saint-Just d’Ardèche, Saint-Marcel d’Ardèche et Saint-Martin d’Ardèche.

PAYSAGES

L’appellation Côtes du Rhône serpente le long des berges du Rhône, de Vienne à Avignon, et traverse 6 départements (Ardèche, Drôme, Gard, Loire, Rhône et Vaucluse). En Sud Ardèche, elle est produite sur 1 200 hectares. Les vignes sont implantées sur les coteaux et terrasses anciennes qui occupent la zone de confluence entre la rivière Ardèche et le Rhône.

Depuis 2017, 4 communes ardéchoises se sont vues décernée le nom de Villages Saint-Andéol : Saint-Marcel, Saint-Just, Saint-Martin d’Ardèche et Bourg Saint-Andéol. Ce cru des Côtes du Rhône produit uniquement des vins rouges.

TERROIR

Ces sols qui surplombent le Rhône sont constitués d’alluvions caillouteuses réparties en deux catégories majeures : les galets rhodaniens qui produisent des vins rouges de garde et les terres douces de loess, d’une belle couleur ocre, qui apporteront un caractère plus léger aux vins produits. Du lit du fleuve aux sommets rhodaniens, un escalier de sols variés L’appellation dispose d’une grande diversité géologique.

5 familles de sols se dégagent essentiellement en Côtes du Rhône :

  • Les sols issus de terrasses alluviales anciennes du Rhône.
  • Les sols très caillouteux issus des terrasses périalpines et les sols issus des éboulis de pente.
  • Les sols issus de roches calcaires dures.
  • Les sols issus de roches calcaires tendres : les marnes.
  • Les sols issus de sables

CÉPAGES

La réglementation de l’AOP Côtes du Rhône autorise 13 cépages, certains à titre principal (Grenache, Syrah et Mourvèdre), d’autres à titre secondaire. Le cépage Syrah est venu compléter l’encépagement seulement dans les années 60. Il se développe fortement depuis plus de 10 ans. Pour les vins blancs cépages principaux Grenache blanc, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier.

HVE

Haute Valeur Environnementale

(HVE)

C'est la marque de l'agroécologie pour tous les territoires et toutes les productions agricoles. "Haute Valeur Environnementale" s'appuie sur des indicateurs de performance environnementale qui portent sur l'intégralité de l'exploitation. Elle certifie des domaines et exploitations qui encouragent la biodiversité, préservent la vie de sols pour maintenir le vivant et la fertilité des parcelles, développent des synergies positives avec l'environnement naturel des cultures, favorisent le développement d'une faune utile. Les mots clefs de la Haute Valeur Environnementale : biodiversité- interactions naturelles- sols vivants-génie végétal-agronomie dynamique-indépendance vis-à-vis des intrants. La haute valeur environnementale vise à valoriser auprès des consommateurs les systèmes de production préservant l'écosystème naturel présent au sein de l'exploitation et réduisant au minimum la pression des pratiques agricoles sur l'environnement (sol, eau, air, paysage…).

LE LABEL AGRICULTURE BIOLOGIQUE

(AB)

L’Agriculture Biologique est un mode de production qui allie des pratiques en respect avec l’environnement, la biodiversité, la préservation des ressources naturelles.

Les Cépages Emblématiques

Les vignerons ont su adapter au mieux une large variété de cépages en fonction de leur localisation, innovant parfois, rompant les habitudes, sachant allier l’intuition et l’expérience tant pour en adapter de nouveaux, avec de nouvelles pratiques, que pour rendre leur noblesse à des cépages oubliés, tel le chatus. Ces cépages sont produits sous la dénomination IGP Ardèche. Il nous faut à nouveau citer Olivier de Serres : « Le génie du vin réside dans le cépage » !

Le Chatus

Principal cépage cultivé au 19ème siècle sur la bordure cévenole du bas Vivarais. Cité par Olivier de Serres, il poussait très bien sur ces terrains gréseux à sous-sol profonds. Presque entièrement détruit avec la crise du phylloxera dans les années 1880, seules quelques parcelles furent épargnées et précieusement préservées. Certaines, aujourd’hui centenaires, ont permis la reconquête de ce fameux vin qui fait maintenant la fierté des vignerons cévenols. Le Chatus produit un vin très original et tanique. Il développe une typicité particulière qui accompagnera à merveille les viandes rouges fortes et la cuisine provençale.

Le Plan Brunel

Cépage issu naturellement d’un croisement entre le grenache et le jurançon noir, il doit son nom au pépiniériste qui en a fait la découverte en 1982, Léon Brunel. Ce cépage au degré naturellement élevé est également résistant aux maladies. Il offre une robe sombre et un corps charnu, avec des notes de fruits mûrs. En vinification, la variété plus rustique que son parent le Grenache, apporte plus de corps et de couleurs en assemblage.

Cépages

Si les vins rouges représentent encore la majorité de la production, les rosés et les blancs ont su trouver leur place sur les tables Ardéchoises. La richesse et la diversité des terroirs permettent en effet à une multitude cépages de s’épanouir et produire des rouges solaires et généreux, des blancs riches et frais et des rosés complexes et fruités.

Les principaux cépages que l’on retrouve dans les vins du Sud Ardèche sont :

CépagesVinsArômesDégustation
CABERNET SAUVIGNONROUGE, ROSÉHumus, terre, poivron, fruits rougesFrais, sec et fruité
CHARDONNAYBLANCFruits secs, floral,
noisette, froment
Fruité, rond, gras,
aromatique
CHATUSROUGEFruits rouges et petits
fruits noirs
Tannique et frais, mure
CINSAULT ROUGE, ROSÉUn peu animalFruité et assez souple
CLAIRETTE BLANCFloralPeu acide, souple et parfois corsé
GAMAYROUGEFruité, floral fraisFruité, frais, souple
GRENACHE ROUGE, ROSÉGarrigue, fruits rouges
mûrs
Corsé, rond, tannins
fondus
GRENACHE BLANCBLANCFloralAssez rond, fruité
MARSANNEBLANCFruits secs, floralAssez riche, corsé
MARSELANROUGECacao, fruits rouges et noirs, épices, fruits mûrsComplexe, très parfumé, riche en tannins souples et harmonieux
MERLOTROUGE, ROSÉFruits rouges mûrs, un
peu animal, cuir
Fruité mûr, assez corsé
MOURVÈDRE
ROUGEFruits secs, écorce de liègeTannins assez secs, bonne acidité, structuré
MUSCATBLANCBois de rose litchi, notes fruitées d’orange, de fruits exotiques et florales (jasmin, verveine)Rond et suave, une explosion aromatique
PLAN BRUNEL ROUGEFruits rouges mûrsTannique, charnu
ROUSSANNE BLANCFloral fraisFin, élégant et frais
SAUVIGNONBLANCBuis, genêt, agrumes, pomme, groseille, litchi, fumée, silexSec et minéral ou bien un vin liquoreux et parfumé
SYRAHROUGE, ROSÉBaies Sauvages, réglisse, violette, épices
Fruité, tanins fins, sauvage, menthe poivrée
VIOGNIERBLANCViolette, abricotFruité, souple, très fin

Les principaux cépages que l’on retrouve dans les vins du Sud Ardèche sont :

Notre savoir-faire

VIN ROUGE

VIN BLANC

VIN ROSÉ

2000 Vins d’Ardèche

2000 Vins d’Ardèche est l’association des vignerons des vins du sud de l’Ardèche. Régie selon la loi 1901, 2000 Vins d’Ardèche a été créée en 1997 pour développer la notoriété et promouvoir les vins du sud de l’Ardèche.

Avertissement

Pour visiter notre site, vous devez avoir l’âge légal autorisé pour acheter ou consommer de l’alcool. S’il n’existe pas de législation à cet égard dans votre pays, vous devez être âgé de 18 ans au moins.